Le projet 

Né au cours des formations médicales et paramédicales que nous animions,
Il vise à répondre aux besoins de nombreux soignants insatisfaits des méthodes qu’ils avaient à leur disposition
 pour gérer la relation avec leurs clients et leur propres souffrances engendrées par celle-là.

Les pratiques d’aide conventionnelles sur le mode analytique centrent plus leur recherche sur les difficultés intérieures de la personne, considérées comme ses productions propres, et la compréhension du pourquoi de « son problème ». L’histoire (ancienne) en aurait fait ce qu’il est, à lui de s’assumer ainsi. Si l’aidant, le soignant, est en difficulté, c’est qu’il aurait problème lui aussi, ou qu’il n’aurait pas pris la distance suffisante. Cette définition de l’intériorité de l’autre, cette intrusion dans ses pensées nous a le plus souvent semblé être vécue comme une culpabilisation, une pathologisation devenant un frein à la transformation plutôt qu’une aide.

Les pratiques systémiques qui ouvrent sur l’observation des interactions entre les personnes
sans jugement sur l’intériorité et l’affectivité de celles ci
sont une première étape dans la remise en route de processus autonomes de bien être.

Les dynamiques d’intervention et de stimulation de fonctions endormies ou incréées
amenent de nouveaux apprentissages tissent des aptitudes au changement et à l’adaptation insoupçonnées.

L’inclusion de l’intervenant dans le système en transformation
apporte de plus à celui ci une aide à sa propre évolution stimulante pour le processus tout entier.

Notre approche

Notre a priori est celui de l’intelligence des personnes et de leur compétence dans la résolution des problèmes,
a priori naïf pour certains, et que la pratique vérifie pourtant toujours…
La recherche et les formations que nous proposons visent davantage à la compréhension du « comment » :
comment favoriser des changements susceptibles de donner à la personne ou au groupe en difficulté ou en souffrance,
 les moyens d’y faire face selon un mode nouveau.
au lieu du -pourquoi?- historique, y substituer un -pour quoi?-
et transformer le changement de stratégie pour l’obtenir…
C’est une approche systémique par son regard, stratégique par l’intervention mettant en jeu ,aidant et aidé actifs,créatifs,
faisant appel à toutes les ressources de la pensée Eriksonienne quant à la communication et à la compétence des gens, familles, groupes…

Elle s’appuie sur une synthèse de notre formation issue de plusieurs horizons Notre mode réunit:
– L’approche du changement telle que suscitée par l’école de Palo Alto (Waczlavick)
– L’apprentissage de l’humanité et de l’espièglerie de la thérapie Eriksonienne
– La thérapie familiale et stratégique (dans son côté léger et tonique enseigné par J.A. Malarewicz)
– Les approches très sensibles de Mony Elkaim
et notre propre cheminement en pédagogie stratégique appliqué à de nombreux domaines
à travers une vision immanente du monde et de sa globalité

Le regard systémique que sous tend cette pratique est -en soi- très souvent une révolution pour le thérapeute tant la dominance analytique dans notre pensée sociale est forte et à structuré notre éducation. Il s’agit de passer (uniquement à titre thérapeutique bien sur?) de l’approche unique de la culture de l’individu et du désir (refoulé ou pas, projeté ou non, œdipien anal ou sublimé ou autre, coupable le plus souvent) à celle multiple de la coopération, de l’adaptation joyeuse au réel,de l’interdépendance choisie. A les rendre au moins complémentaires plutôt que s’ignorant. L’immense plaisir qu’il y a à découvrir un champ de référence différent s à l’avantage en plus de changer les patients des thérapeutes auxquels ils sont habitués et de ne pas reproduire les impasses dans lesquelles ils sont parfois conduits.Ainsi, le travail fait appel aux capacités de tous les acteurs et, ne demandant pas à changer ce qu’ils sont, respecte leur écologie interne et tout en stimulant des processus interactionnels différents, donne du sens, de la marge, du mouvement, du rire.
La pratique stratégique débouche sur des thérapies ou des actions brèves et toniques aux résultats souvent aussi surprenants et extraordinaires de légèreté pour le thérapeute ou l’aidant que pour le client ou l’aidé.

La formation générale

A coté des contenus systémiques, notre formation est de plus est centrée sur une recherche dans la démarche pédagogique
Elle se déroule pour la formation de base sur 3 ans (2 séminaires de trois jours par an), afin de laisser le temps aux expériences de chacun de réaliser les compréhensions et changements nécessaires dans sa pratique quotidienne.
La participation au groupes induit bien sur un investissement personnel devenant progressivement important
 incluant l’écoute des échos personnels et de leur fonction dans le groupe..
A la fin de la formation de base, les personnes qui le désirent s’organisent ensuite en groupe de pairs permettant de continuer la progression et le partage de questions autour de thèmes concrets (niveau 2) et d’une supervision ensuite (groupe de pairs) .

Des formations spécifiques sont par ailleurs proposées

A la demande de groupes (groupes de soignants, groupes d’animation ou de travailleurs sociaux, nous organisons des formations plus concises ou plus adaptées à un champ d’action particulier. Des supervisions analyse des pratiques peuvent aussi y être organisées

A qui nous adressons nous?

Individuels : Médecins, Coach, , Infirmières, Psychologues, Psychiatres, Enseignants, 
Éducateurs, Equipes de soignants, Animateurset Bénévoles d’associations à vocation d’accueil de personnes dites « en difficulté »,Équipes en questionnement (entreprises…)